Index
Vendredi 31 octobre 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniquésMise en concurrence du renouvellement des con…
Mise en concurrence du renouvellement des concessions hydrauliques
Communiqué du 28 avril 2010
print

Le gouvernement, par l’intermédiaire de son Ministre d’Etat Jean Louis BORLOO « vient d’arrêter le périmètre précis de renouvellement des concessions hydroélectriques ».

Tel que le précise son dossier de presse, cette nouvelle procédure est l’aboutissement de décisions successives visant à instaurer la mise en concurrence des concessions lors de leur renouvellement.
Si le ministère est autant élogieux quant aux atouts de l’hydroélectricité : renouvelable, nationale, stockable, modulable, garante de la stabilité du système électrique, pas productrice de gaz à effet de serre…et de conclure « atout précieux pour notre système électrique», il omet, celui qui domine dans cette décision, c’est le caractère précieux aux yeux du monde de la finance.
 
La loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA), qui introduit cette mise en concurrence, précise cependant dans son article premier, que l’eau fait partie du patrimoine commun de la Nation et que son usage appartient à tous.
 
A ce titre, la FNME CGT revendique que son utilisation et son accès ne puissent faire l’objet ni de privatisation, ni ne soient soumis à quelque loi du marché. Son appropriation, dans le monde, est devenue un enjeu fort du capitalisme, source de conflits, de pauvreté et de précarité. En France, l’hydraulique représente 8 milliards de M3 d’eau stockés dans les barrages, mais c’est également  une gestion efficace des crues, la valorisation des voies navigables, l’optimisation des cours d’eau au service de nombreuses activités et industries.
 
Pour la FNME CGT, l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques constitue une accélération de la dérèglementation, de la marchandisation de l’eau à des fins qui vont à l’encontre de l’intérêt collectif de la Nation.
 
En confiant la production d’électricité d’origine hydraulique à des intérêts privés, le gouvernement répond non pas aux besoins de notre société mais aux exigences libérales, remettant en cause ainsi tous les atouts énumérés plus haut et pose plusieurs questions :
 
- Qu’adviendra-t-il de la stabilité du système électrique, dès lors que l’énergie hydraulique de pointe sera non plus à disposition du gestionnaire de réseau mais entre les mains d’industriels ou de traders ?
 
- A partir de quels moyens de production la France répondra-t-elle, à l’avenir, aux pics de consommation ou à l’effacement aléatoire d’une centrale ? Aura-t-on recours à plus de production émettrice de gaz à effet de serre ? Comment sera compensée la réactivité de la production hydraulique afin d’éviter le recours au délestage ?
 
- Dans quelles conditions une collectivité, un industriel… pourront-ils prétendre à réviser le cahier des charges d’une concession en cours, afin de pouvoir concrétiser un projet lié au multi-usage de l’eau, sans devoir s’acquitter d’une indemnisation exorbitante auprès du concessionnaire ?
 
- Enfin, la FNME CGT s’interroge comment un Ministre peut annoncer un tel scénario, qui impacte plus de 6 000 salariés, sans avoir auparavant initié un dialogue avec les partenaires sociaux, quant aux conséquences sur leur avenir et les conditions de reprises ?
 
La FNME CGT exige :
 
Que l’hydroélectricité, et de façon plus générale, la gestion de l’eau soient exclues du secteur marchand et soient placées sous maîtrise publique au sein d’un Service Public Nationalisé
 
L’application du statut National des IEG à tous les salariés de ce secteur, le maintien de tous les emplois statutaires et de toutes ses structures.
 
La ré-internalisation des activités sous-traitées avec les embauches correspondantes
 
La relance des projets industriels et de la recherche sur les nouvelles technologies permettant d’améliorer la performance des installations en exploitation (profils de roues, alternateurs, suréquipements…).
 
Communiqué de Presse du 28 Avril 2010
 
Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)