Index
Samedi 22 novembre 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniqués Un 13 avril sur les droits et liberté…
Un 13 avril sur les droits et libertés syndicales à la hauteur des enjeux !
Communiqué du 14 avril 2010
print

Suite à la décision du 4ème congrès de la FNME-CGT de faire du 13 avril 2010 une journée d’action sur les droits et libertés, plus de 500 militants sont venus de toutes les régions de France pour soutenir Rodolphe BARRES convoqué devant le conseil de prud’hommes de Paris.

 

Sur tout le territoire national, à l’appel des syndicats locaux, dans toutes les entreprises de la Branche des IEG, les Directions ont été interpellées sur les droits et libertés, des arrêts de travail ont été décidés.
 
Dans le même temps, des délégations ont été reçues, à la demande de la FNME-CGT, à GrDF et à GDF SUEZ.
 
Lors de ces rencontres, la CGT a réaffirmé sa volonté de ne rien lâcher sur les atteintes aux droits et libertés.
 
Pour le conflit de 2009, « hors norme » du fait des employeurs, aboutissant à plus de 250 procédures disciplinaires, la FNME-CGT a exigé l’arrêt de toutes les procédures, et l’annulation des sanctions.
 
La question de la réintégration de Rodolphe BARRES, et des autres licenciés a été portée par les délégations de la FNME qui ont réaffirmé que GrDF et GDF SUEZ doivent créer les conditions de leur réintégration statutaire.
 
La FNME a dénoncé les attitudes revanchardes de certaines Directions d’entreprises, d’établissements ou de services, qui pénalisent l’avancement ou le reclassement de salariés grévistes et militants de la CGT.
 
La reprise du dialogue social ne pourra pas se faire sans un geste fort de GrDF et GDF SUEZ.
En réponse, les représentants de la direction de GDF SUEZ nous ont affirmé leur volonté de traiter ces questions et ont réaffirmé qu’il ne devait pas y avoir de double sanction !
 
Pour la Direction de GrDF les sanctions devront suivre leur cours en interne voire à l’externe.
 
Le rendu du référé au conseil de prud’hommes de Paris sera fait le 11 mai. Dans l’attente, la FNME CGT appelle ses organisations et ses militants à continuer de porter la question des libertés syndicales et de la citoyenneté dans l’entreprise au sein de toutes les séances d’IRP, dans toutes les rencontres avec les employeurs.
 
Il faut une amnistie générale pour celles et ceux qui n’ont fait que défendre le service public, l’emploi et qui se sont battus pour leur salaire !
 
Pour voir les photos du rassemblement du 13 avril 2010 cliquez ici
 
Interlocutrice : 
Guylène GIOANNI
 

Contacts Presse :
Laurent LANGLARD : 06 70 30 82 96
Marie-Claire CAILLETAUD : 06 17 48 44 79
Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)