Index
Vendredi 29 aout 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniquésL'alibi tempête ne doit pas cacher les …
L'alibi tempête ne doit pas cacher les dysfonctionnements connus d'ERDF
Communiqué du 02 mars 2010
print

Les usagers et les salariés doivent exiger une autre conception de service public de l’électricité !

 

La tempête XYNTHIA qui a balayé les régions Auvergne, Centre, Limousin, Est, Ile-de-France, Manche Mer du Nord, Ouest, Rhône-Alpes Bourgogne, Sud-ouest avec des rafales soufflant à plus de 140 km/h, bien que tragique pour de nombreuses familles, n’a rien de comparable à celle que nous avons connue en décembre 1999 et plus récemment en janvier 2009.

Dans la journée du samedi 28 février 2010, la situation à eRDF, filiale du réseau distribution d’EDF, faisait apparaître près de 1 000 000 de foyers privés d’électricité. Le dimanche 1er mars, il restait encore 220 000 foyers privés d’électricité.
 
Une fois de plus, la Direction d’eRDF doit compter sur la mobilisation rapide et la solidarité des agents. Ce sont environ 5 000 renforts supplémentaires, composés par des salariés des entreprises privées mais pour l’essentiel des agents d’eRDF. Ces derniers sont issus de toutes les régions de France qui ont répondu présent.
 
Pourtant, malgré cette mobilisation exceptionnelle, des retards dans le rétablissement en énergie des usagers et des industriels pourront avoir lieu. En effet, depuis plus de dix ans, les politiques de suppression de postes, soit plus de 1 580 sur le territoire national et pour la seule année 2008, 347 en 2009 en seront l’une des causes.
 
D’autre part, les réorganisations incessantes des services, la suppression des structures de proximité vont accroître ces difficultés.
 
A cela vient s’ajouter le manque d’entretien préventif et curatif de nos réseaux, l’absence de politique d’élagage et une diminution drastique des investissements se traduisant par un retard important dans la résorption des réseaux fils nus et dans l’enfouissement de nos réseaux.
 
La FNME-CGT tient tout d’abord à féliciter l’ensemble de ces agents mobilisés, qui, une fois de plus, interviennent dans des conditions extrêmement difficiles, à l’extérieur ou depuis leur poste de travail. Ils font encore une fois preuve d’un professionnalisme exceptionnel, d’une grande disponibilité et surtout de leur attachement au service public.
 
L’ampleur et la fréquence de ces catastrophes amènent la FNME-CGT à réitérer sa demande de moratoire sur l’ensemble des réorganisations et réformes prévues et en cours, ainsi que sur les fermetures de sites de proximité départementaux engagées ou prévues.
 
Elle exige que ses propositions soient examinées et retenues afin que les usagers, les industriels, les collectivités locales ne partissent plus de la politique désastreuse d’eRDF afin d’améliorer durablement la qualité de fourniture.
 
Elle condamne la décision récente du Conseil d’Administration d’EDF de verser des dividendes faramineux aux actionnaires au détriment de l’emploi, des investissements, de l’aménagement du territoire et de la qualité du service public.
 

Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)