Index
Vendredi 19 septembre 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniquésFiliale BERT d'EDF en Hongrie : Des mesures i…
Filiale BERT d'EDF en Hongrie : Des mesures inacceptables !
Communiqué du 16 mars 2012
print
La CGT refuse de laisser faire et exige que d'autres solutions soient mises en oeuvre.

La filiale BERT* d’EDF en Hongrie connait des difficultés économiques depuis les mesures d’austérité décidées par le Gouvernement hongrois et la mise en place de contraintes sur le prix d’achat du gaz.


Cette situation conduit la direction de la filiale :

 

  • à annoncer des licenciements secs dans la société (environ une quarantaine),
  • à mettre en place une nouvelle organisation des équipes de 3*8 (passage de 6 équipes de quart à 5),
  • à lisser sur un plus long terme les activités de maintenance des Centrales.

 

La Fédération CGT alertée par les syndicats hongrois a immédiatement réagi en proposant à nos camarades hongrois une rencontre rapide sur ce dossier.


Dans le même temps, la délégation CGT du CEE d’EDF a interpellé la Directrice Déléguée du Groupe sur la situation actuelle et le manque de dialogue social.


La CGT a aussi interpellé le secrétaire du CDRS (Comité de Dialogue Social du Groupe) et celui du CEE. Enfin elle est intervenue, lors du dernier Groupe de Travail Santé Sécurité du CEE qu’elle anime, sur ce dossier.


Pour notre part nous estimons que les mesures décidées par la Direction sont inacceptables !

 

  • Les résultats 2011 du Groupe sont à la hausse et les bénéfices sont encore au rendez vous ! Cet argent doit être mis au service de la filiale en difficulté qui participe depuis de nombreuses années à la création de valeur du Groupe.
  • Les mesures envisagées ne répondent en rien ni aux exigences de sureté industrielle, ni aux obligations en matière de santé au travail des salariés.
  • Enfin, alors que le Groupe met en avant dans les médias son implication en matière de dialogue social avec son accord RSE (Responsabilité Sociale), son PDP (People Devlopment Program) et son plan de Mobilité Internationale rien n’est fait concrètement pour éviter des licenciements secs en Hongrie !!!!!!!!

 

La CGT refuse de laisser faire et exige que

d’autres solutions soient mises en oeuvre.


Interlocuteur dossier :
Pole Europe International FNME CGT – Laurence HOEFFLING : 06 60 81 24 05


* En décembre 2000, EDF acquiert la majorité du capital de la centrale de cogénération Budapesti Erömü (Bert) en Hongrie, qui fournit de la chaleur et de l’électricité à l’agglomération de Budapest. Bert est constituée de 6 centrales de production dont les puissances installées sont de 370Mwe et 2740MWth

Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)