Index
Mercredi 17 décembre 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniquésRisque de pénurie de gaz…
Risque de pénurie de gaz
Communiqué du 10 février 2012
print
Libéralisation et Sécurité d'approvisionnement ne font pas bon ménage

Dans cette période de crise climatique « grand froid » sur toute l’Europe continentale, la Russie par la voie de Gazprom vient de faire savoir son incapacité à répondre aux demandes supplémentaires des opérateurs de la Communauté Européenne, en dehors des contrats long terme.

 

La sécurité d’approvisionnement en gaz s’appuie sur toute la chaîne gazière dont en amont les sources d’approvisionnement et les meilleures garanties sont assurées par des contrats long terme qui permettent de réguler les fluctuations et sécuriser les prix.

 

Le « modèle » de la libéralisation de l’énergie a conduit à l’affaiblissement de ces garanties avec l’alibi des prix spot à la baisse qui sert avant tout à augmenter les marges financières.


Ce mouvement d’alignement sur le marché spot va conduire à la même situation que le marché du pétrole sujet à spéculation, donnant ainsi plus de pouvoir aux producteurs qui ont intérêt à la pénurie. Et il faut observer que, dès à présent, les mouvements de bateaux pour l’approvisionnement du GNL se font vers l’Asie, marché émergent et rémunérateur, plutôt que vers l’Europe pour répondre aux besoins.

 

Le système d’approvisionnement gaz est aussi assuré par toute la logistique d’infrastructures gazières qui fonctionne à plein régime dans cette vague de froid. Cette tension limite entre les capacités de la logistique gazière et la demande de gaz pourrait conduire à ne pas pouvoir répondre sans restriction de fourniture aux utilisateurs, si un défaut quelconque se produisait sur les installations de la chaîne gazière.

 

Par ailleurs, on peut noter qu’après un premier tiers d’un hiver particulièrement doux, les stockages de gaz ne sont remplis qu’à 85 % de leur capacité pour assurer la fourniture de gaz dans un risque grand froid pour les 3 mois à venir. Avant la dérèglementation, les stockages souterrains étaient utilisés à 100% de leur capacité.

 

Les directives européennes gaz ont multiplié les acteurs gaziers et donc les risques.

 

Cette libéralisation fragilise la sécurité d’approvisionnement en gaz des consommateurs et ne répond donc pas aux obligations de service public.

 

Pour la FNME-CGT, il est urgent que les garanties de fourniture de gaz et d’approvisionnement soient assurées pour tous :


  • La politique d’approvisionnement doit être assurée par des contrats long terme et une utilisation des infrastructures gazières conforme à l’intérêt global des usagers


  • Les investissements sur les installations gazières, de la production à la distribution, doivent répondre aux besoins des usagers et donc être dégagés des critères de marché


  • Un plan ambitieux de desserte de gaz en surface doit être décidé, s’appuyant sur des effectifs en proximité (ce qui réduirait d’autant la consommation électrique hivernale)


  •  Les tarifs gaz doivent être basés sur les coûts réels d’approvisionnement, hors d’une politique axée sur la rémunération des actionnaires


  • Les coupures d’alimentation pour les usagers en difficulté doivent être interdites.

 

Pour ce faire, la sécurité d’approvisionnement gaz et la garantie de fourniture aux usagers doivent sortir du secteur marchand et être intégrées dans la politique d’une filière gazière sous maîtrise publique, au sein d’un pôle public de l’énergie.

 

 

 

Contacts Presse :                                                                   Interlocutrice :

Marie-Claire CAILLETAUD : 06 17 48 44 79                                  Martine FEUILLERAT : 06 21 53 74 94

Laurent LANGLARD : 06 70 30 82 96                                 

Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)