Index
Vendredi 25 juillet 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniquésMineurs: Le Gouvernement affiche son mé…
Mineurs: Le Gouvernement affiche son mépris !!
Communiqué du 31 aout 2011
print
Sarkozy et Fillon imposent, par décret, l'intégration au régime général, du régime spécial de sécurité sociale dans les mines.

 

 
Contrairement à tout ce qui a été claironné sur tous les modes en termes de respect, de volonté de concertation, le gouvernement Sarkozy/Fillon affiche au grand jour le peu d’estime qu’il a vis-à-vis des mineurs et de la corporation minière.
 
Il vient en effet de décréter l’intégration dans le régime général du régime spécial de sécurité sociale dans les mines en pleine période estivale, le 30 août, avant même que ne soit rendu l’avis demandé le même jour à la caisse nationale maladie où tous les syndicats s’étaient opposés, et sans jamais n’avoir discuté directement avec toutes les fédérations de mineurs.
 
Pour la Fnme CGT, cela illustre les méthodes méprisantes de ce que sont pour ce gouvernement les salariés et retraités. Le malaise est profond et déjà enclenché depuis la publication un 30 décembre 2009 d’un décret mettant fin à des dispositifs particuliers concourant à l’accès et à la gratuité des soins pour des affiliés très âgés souffrant de multiples pathologies et souvent éloignés de toute offre de santé.
 
Les plus anciens, déjà floués depuis 2002 d’un tiers de leur pension, n’acceptent pas l’aumône qui est faite alors qu’ils attendent, comme l’avait promis le candidat et président Sarkozy, la réparation de l’injustice. Aucune mesure n’est annoncée pour les faibles pensions des veuves.
 
Rien ne justifie la précipitation d’une application au 1er sept de dispositions dont les conséquences n’ont pas été expertisées vis-à-vis de l’emploi des personnels, des droits des mineurs, de garantie de maintien d’une prise en charge réelle et satisfaisante des besoins de santé sur les Bassins miniers. Seul objectif : torpiller le régime spécial des mineurs.
 
La Fnme CGT ne l’accepte pas et organisera la résistance sous toutes les formes afin de l’empêcher. Elle appelle les affiliés et personnels à réagir sans attendre et dès demain alors que ces derniers devraient, selon le texte, changer d’employeur.
 
Avec ses syndicats et ses organisations, la Fnme CGT continue le combat. La bataille est loin d’être finie et gagnée pour les tenants d’une privatisation de la sécurité sociale solidaire et de la liquidation des régimes spéciaux. Nous résistons depuis des années aux attaques constantes et feront face à ce nouvel écueil.
 
D’ores et déjà des contacts sont pris pour que les personnels réagissent dans l’unité et pour que l’ensemble des fédérations appuient ces initiatives.
 
Au vu des conséquences aussi pour les régions minières il est impératif que les nombreux élus politiques qui ont soutenu la corporation contre cette démarche inique du gouvernement se fassent fortement entendre à nouveau.
 
 

 

Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)