Index
Jeudi 24 juillet 2014 Accueil l Adhérer l Pétitions l Plan de site l flux RSS
 
communiqué
ActualitésCommuniquésLES DOUANIERS NE SONT PAS DES PROFESSIONNELS …
LES DOUANIERS NE SONT PAS DES PROFESSIONNELS DU NUCLEAIRE
Communiqué du 31 mai 2011
print
L'accident nucléaire de Fukushima n'en finit pas de susciter les réactions les plus inattendues.

 

La récente décision de l’Administration des Douanes de confier à ses agents le contrôle radiologique des marchandises en provenance du Japon illustre à quel point la précipitation, l’émotion et l’absence de concertation peuvent conduire à des mesures prises en dépit du bon sens.
 
Ces contrôles, destinés à s’assurer de l’absence de contamination des conteneurs arrivant du Japon dans les ports du Havre et de Marseille, sont des tâches spécifiques qui, c’est le moins que l’on puisse dire, ont peu à voir avec le métier de douanier.
 
Ces derniers, déjà touchés de plein fouet par la RGPP (*), au point où ils auront du mal à assurer dans de bonnes conditions toutes les missions relevant de leur champ de compétence, se voient ainsi confier une mission supplémentaire qui sort totalement de leur domaine professionnel.
 
Les pouvoirs publics, et plus particulièrement la Direction Générale des Douanes, a réagi de manière désordonnée, sans le recul nécessaire à la pleine compréhension de cette problématique particulière et surtout à sa dimension technique.
 
Les évènements récents nous montrent que le nucléaire ne peut souffrir d’aucune approximation et que les métiers liés à cette énergie comportent des spécificités que l'on ne peut contourner. C’est un domaine dans lequel la rigueur doit prévaloir, à l’opposé du traitement de ce dossier traité dans la plus totale improvisation.
 
La CGT le répète avec force : la radioprotection est un métier à part entière.
Les contrôles radiologiques doivent être confiés à des personnels formés, qualifiés, disposant du matériel adapté et de l’expérience nécessaire à la réalisation des mesures et à leur interprétation. En d’autres termes, à des personnels dont c’est le métier, au même titre que la sécurité alimentaire relève des services vétérinaires.
 
Confier à des agents, dont ce n’est pas le métier, des missions comportant une dimension de santé publique est une véritable aberration, d’autant plus que les services qualifiés ne manquent pas. Pour la CGT, la décision de la Direction Générale des Douanes est incompréhensible et inacceptable !
 
(*) Révision Générale des Politiques Publiques
 
Interlocuteurs :
Bruno BLANCHON : 06 61 17 99 86
Sébastien GEHAN _ 06 16 21 10 83
 
Contacts Presse :
FNME : Marie-Claire CAILLETAUD : 06 17 48 44 79
             Laurent LANGLARD : 06 70 30 82 96
FINANCES : Sébastien GEHAN: 06 16 21 10 83

 

Créa/Dev Comtown ©2013 | Outils | Infos légales
Résolution d'écran conseillée : 1024x768 - Navigateurs conseillés : Mozilla Firefox 3 (MAC/PC), Internet Explorer 7 (PC)